Annuaire referencement gratuit


Monetiser mon site web

KAYANS Roots Rock Reggae

KAYANS Roots Rock Reggae

Jim"I"KAYANS official Website. News, Pics ,Music and Videos

Site officiel de Jimaï KAYANS , news, Photos, Musique et Videos

Groupe incontournable de la scène Reggae française, KAYANS perpétue la tradition du « Roots », en distillant un Reggae originel, empreint de spiritualité, d’émotion et d’espoir; un Reggae chaleureux, à l’ancienne, un rien anachronique et intemporel.

Né à Bouaké en Côte d’Ivoire, d’une mère Guadeloupéenne et d’un père Martiniquais, Jean-Michel IVANES alias « JIMAÏ », fait ses premières armes au début des années 90, à la batterie puis à la basse, au sein du groupe de Reggae « Oracle », à Reims (51).

En 1993, il forme le groupe Kayans avec des amis partageant la même passion que lui pour le Reggae de Bob Marley et de Burning Spear. Il franchit une nouvelle étape musicale en devenant le chanteur leader du groupe et en interprétant dorénavant, ses propres compositions.

Après avoir écumé les scènes des cafés-concerts, bars et discothèques à travers la France, le groupe enregistre en 1997, son premier disque « Livin in Hope », un quatre titres tiré à 500 exemplaires.

En 1998, la rencontre avec Albert Griffiths des Gladiators marque le début d’une longue collaboration entre les deux groupes. Les Kayans sont invités à se produire en première partie de tous les concerts de la célèbre formation Jamaïcaine, durant leurs tournées françaises de 1998, 1999 et 2002.

Ce n’est qu’en 2000, de retour d’une tournée de six semaines au Bénin, qu’ils enregistrent leur véritable premier album « Perds la raison », co-produit par Michel Jovanovic (Mediacom) et comportant 13 titres, dont la reprise en français du célèbre « I shot the sheriff » de Bob Marley

Les Kayans se sont perfectionnés au contact du public, assurant les premières parties de grands noms du Reggae tels que The Wailers, Israël Vibration, Culture, Third World, LKJ, Alpha Blondy, Meditations, The Congos, Max Roméo…et en se produisant sur les scènes des plus prestigieuses salles de spectacles nationales et internationales (Francofolies de Montréal, Festival de Safi au Maroc, Bilbao, Bénin, ou encore Zénith de Paris, Elysée Montmartre, Aéronef, Krakatoa, Transbordeur, Nikaïa…).

À Kingston, Jamaïque, ils enregistrent leur second album « Zion », sorti en Avril 2006, sous le label Booster, fruit d’une nouvelle collaboration artistique avec les Gladiators.

Invité de leur tournée européenne de 2008, Jimaï interprète avec eux, en première partie de leurs concerts, les morceaux nés de cette collaboration.

« Revelation Time », le dernier album du groupe paru en 2011, est le résultat de quinze années d’une fructueuse expérience musicale, enrichie par ses rencontres, son authenticité, son originalité et sa maturité.

En français ou en anglais la musique des Kayans prône l’amour (Je veux du roots, Lion she wants, Still my love), la paix (Good times, Libérez la Côte d’Ivoire), la tolérance et le respect entre les peuples (Respect, Ki est Ki, Eye for an eye) et délivre un message d’espoir (Tu as le droit, Mission, Jammin’) et de spiritualité (Rejoice, Glory, A who Jah bless, Play reggae).

Séduit par la qualité de ce nouvel opus et afin d’y apporter sa contribution, Toots & the Maytals, légende vivante du reggae (à qui l’on doit le terme « reggae ») co-interprète le titre« Ki est Ki?» avec Jimaï.


Notre note :
0/10
0 votes Je trouve ce site intéressant !

Voulez-vous lancer l'analyse de ce site (Pagerank/AlexaRank/Antivirus/Fiabilité) ? Oui

Hannuaire © Tous droits réservés